Yopougon : Journée de l’entreprise à l’Académie régionale de la mer en présence de l’ONG « Avec le cœur »

Yopougon : Journée de l’entreprise à l’Académie régionale de la mer en présence de l’ONG « Avec le cœur »

Les festivités marquant le 35è anniversaire de l’Académie régionale de la mer ont débuté, hier mardi, au sein de l’établissement à Yopougon. Cette première journée a été marquée par l’organisation d’une journée de l’entreprise à laquelle ont assisté 40 jeunes bacheliers du Plateau encadrés par l’ONG « Avec le cœur ».

Une quarantaine de nouveaux bacheliers issus de la commune du Plateau ont participé, ce mardi, à Yopougon, aux festivités marquant les 35 ans de l’Académie régionale de la mer à l’initiative de l’ONG « Avec le cœur ». Ces festivités ont débuté au sein de l’établissement par une journée de l’entreprise qui a constitué le clou de cette journée « portes ouvertes ».
Les responsables de l’Académie régionale de la mer ont battu, à cette occasion, le rappel des entreprises partenaires dont les responsables ont pu échanger, lors d’une conférence publique, avec les élèves sur la manière d’intégrer une entreprise. Tous ont affirmé que la première condition pour être recruté en entreprise est d’être bien formé.
« Pour être recruté en entreprise, il faut être bien formé. Pour cela, il est impérieux d’aller au-delà de ce que demande l’école et d’avoir une culture générale acceptable », a insisté Diabaté Moussa du Bureau Véritas qui a illustré son propos par son propre parcours professionnel.
Ensuite, il faut savoir présenter son curriculum vitae (CV) qui doit être court, clair et pas mensonger, a précisé un cadre de Bolloré. Selon lui, la lettre de motivation est un élément essentiel pour camper la personnalité d’un demandeur d’emploi ou de stage. C’est pourquoi il doit être bien rédigé. Le demandeur d’emploi doit aussi maîtriser l’outil informatique qui constitue, de nos jours, l’alphabet de l’écriture moderne et avoir une connaissance des langues et, notamment l’anglais, « la langue du commerce international », a expliqué un panéliste.
Le directeur général de l’Académie, Karim Coulibaly, a profité de cette tribune pour remercier ses partenaires avec qui l’école a mis en place un projet d’excellence qui permet à des entreprises de financer l’intégralité de la scolarité des élèves les plus méritants. Ces derniers reçoivent même des per diem durant leur formation. Une fois celle-ci-terminée, ces élèves sont directement recrutés par lesdites entreprises. L’expérience qui a commencé avec Bolloré va d’ailleurs se poursuivre, l’année prochaine, avec Norden.
Cette compagnie danoise bien connue dans le milieu maritime va ainsi financer la scolarité de six élèves de l’Académie régionale de la mer dont trois Ivoiriens et trois Gabonais. C’est pourquoi le directeur général de l’école a exhorté ses entreprises partenaires à encourager ce projet d’excellence. Car « c’est cet accompagnement qui donne un sens à ce que nous faisons », a-t-il expliqué.
Après la conférence, les quarante nouveaux bacheliers du Plateau ont visité l’Académie et ses laboratoires d’automatisme, d’électrotechnique, d’électronique et de langues. Ils ont également pu joindre l’utile à l’agréable en s’accordant une pause-déjeuner et une séance de nage libre sous le contrôle de maîtres-nageurs. Selon un des responsables de l’ONG « Avec le cœur », cette journée visait à familiariser les nouveaux bacheliers avec l’environnement de l’entreprise afin de mieux les orienter » dans leurs études.
L’Académie régionale de la mer comprend deux grandes écoles : l’Ecole supérieure de la navigation (ESM) et l’Ecole supérieure du transport maritime (ESTM). Ces deux écoles recrutent sur concours les élèves bacheliers ayant satisfait aux critères de sélection.

Articles récents